Publicité

plus d'infos en lien avec cet article

A lire aussi ...

21|12|2012critique > littérature / édition
imprimer | retour

Tu seras partout chez toi De Insa SanéAnne Bocandé

Avec ce cinquième roman, Insa Sané nous offre un conte philosophique. Tu seras partout chez toi est une fable moderne où le héros n'a que 9 ans. L'histoire se découvre à travers ses yeux, ses impressions et ressentis. Une manière décalée de parler de l'exil et de la séparation. Une manière douce de rappeler qu'"On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux" (1).

Home again, One day I know, I'll feel home again. Montez le son. Cette chanson de Michael Kiwanuka est la toute première de la bande-son qui accompagne la lecture du dernier livre de Insa Sané, Tu seras partout chez toi. Traditionnelle aux éditions Sabarcane, la bande-son est complémentaire du texte. Avec Home again, le ton du livre est donné. Et le lecteur ne peut s'y tromper en lisant les premières lignes "Si tu dois t'en aller pour toujours, pars avant l'aube ! Très tôt. Ne te retourne pas. JAMAIS ! Tant pis pour les larmes. Tant pis pour nous. Tu m'aimeras plus loin. Je t'aimerai ailleurs. On s'aimera toujours. Demain sera heureux. Promis ! Juré !" Comme un refrain, cet écho au poème de Victor Hugo (Demain dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne, je partirai…), parcourt le texte avec des variations en fonction de l'évolution du personnage principal.

Héros et narrateur, Sény n'a que 9 ans. Il raconte une histoire d'exil. Une histoire de séparation. Il n'a que 9 ans et une valise en carton. Son quotidien est fait d'histoires de héros et de batailles inventées avec ses amis, Adar, Soundjata et Déhiha. Sans oublier son amoureuse : Yulia. Ils se choisissent des personnages. Sény aime incarner Ulysse.

Dès les premières pages on sait que ces cinq mousquetaires vont se séparer. Yulia annonce à Sény qu'elle part. C'est finalement Sény, qui est envoyé par ses parents "de l'autre côté du monde", chez Tonton Chu-Jung, Tata Belladone et cousin Aly. "Ce sera ton nouveau chez toi", lui explique son père. S'ensuit alors l'appréhension d'un nouvel univers, avec de nouveaux codes, de nouvelles personnes. À l'école, Sény espère que son mauvais comportement le fera renvoyer chez lui. C'est peine perdue. Il se rapproche alors de Brindille, une fille de sa classe dont le père serait "passeur". Sény a déjà entendu ce mot dans la bouche de Yulia. Peut-être qu'avec Brindille il pourra rentrer chez lui.

C'est un tout autre destin qui les attend. Un jour, Sény décide de fuguer. Il entre dès à présent dans un nouvel univers. Celui de Papa Mama, des Quatre merveilles du monde et de tout un tas de personnages aussi réalistes que les regardent et les appréhendent un enfant de 9 ans qui y croit "dur comme fer". Une épopée fantastique, de laquelle Sény s'en sortira indéniablement grandi.

Avec cette aventure, Insa Sané signe un conte philosophique empli de poésie et de musicalité. "Partir c'est s'évader, briser les barreaux. Et parfois, fuir c'est aussi se sauver… pas vrai ? Partir pour voir si la Terre est ronde, sinon rester et s'inventer des paysages d'un autre monde ! à l'instinct, puis s'installer jusqu'au prochain train. Partir comme demain… dès l'aube… je partirai".

Se réveiller, et se sentir chez soi, partout. Comprendre ce que cela signifie. Écoutez alors, dans la bande-son, pour terminer Mos Def et Aretha Franklin avec Blend…



1. Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince, Paris, Gallimard.

1. Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince, Paris, Gallimard.





ajoutez un avisvotre avis